NENEHAWA.COM

Femme guineenne et africaine

Interview avec Madame Keita Djiwo Diallo, membre fondatrice de l'ONG, Ecole de la Solidarité Dow-Bodié

  • PDF

Mme Kéita Djiwo Diallo est l'une des femmes guinéennes à avoir fait un cursus universitaire. Médecin de son état, Djiwo Diallo met son expérience et ses compétences au service des populations de Guinée, au CHU de l'hôpital Donka et partout où le besoin se fait sentir.

Membre fondatrice et active de l'ONG Ecole de Solidarité, c'est grâce à elle et à son mari Dr Yango Kéita, qu'aujourd'hui le village de Dow-Bodié est doté d'infrastructures socioéconomiques de base pour le bien-être des populations.

 

Le Populaire : la construction de cet atelier date de quand ?

Mme Kéita Djiwo Diallo: Cet atelier de couture date de 2004, les filles qui y viennent sont celles qui n'ont pas eu la chance d'être scolarisées, il y a aucune sélection, aucun critère pour y adhérer. Nous voulons qu'elles soient indépendantes dans leur ménage.

Quelle est la contribution des femmes dans le développement de Dow Bodié ?

C'est à cause des femmes qu'on a créé cette ONG, ce sont les femmes qui ont demandé à avoir une école, donc c'est d'abord par elles que commence cette ONG. Nous souhaitions que tous les habitants de Bodié et autres fassent comme nous.

Et  aux Allemands que diriez-vous ?

Cette amitié avec les Allemands date de longtemps et nous y tenons beaucoup!

Y a-t-il des réalités auxquelles vous êtes confrontés?

Vous savez il y a toujours des jaloux, ça c'est vraie ! Des gens qui souhaiteraient que ce soit leurs enfants qui fassent tout ça, il y a des fois une petite jalousie, ce qu'on fait là, ce n'est pas pour nous ni pour nos enfants que nous faisons, mais pour tout le monde.

Comment trouvez-vous tout ce matériel qui est là ?

Ce sont des personnes de bonne volonté qui nous aide. J'ai vécu avec mon mari en Allemagne pendant qu'il faisait son doctorat. La présidente de l'ONG Dr Monika Böske était la pédiatre de mes enfants et son mari Aloys Böske travaillaient avec le mien. A notre retour en Guinée nous, nous les avons invités pour nous rendre visite et connaître la Guinée. C'est la première fois qu’ils sortaient de l'Allemagne. Ils ont accepté de venir au village. Nous leur avons donc demandé de nous aider à avoir trois classes, ils ont dit qu'ils sont d'accord mais, qu'ils préfèrent aider une communauté qu'aider une personne. Ainsi, j’ai créé l'association des femmes du village de Dow-Bodié dont j'étais la présidente et nous leur avons écrit. Tout est parti comme ça. C'est madame Waltraud Rapp qui a fait tout ce que vous voyez ici dans ce Centre de couture. Elle a construit l'atelier et acheté tout le matériel qu'il y a ici.

A combien s'élève le coût de la construction de l'atelier et du matériel pour la couture?

La construction de l'atelier, l'achat de plus de 50 machines à coudre, les tissus et tout le matériel de la couture sont financés par cette brave dame du nom de Waltraud Rapp. Le coût s'élève à plus de 10.000 euros. Et tenez-vous bien, à la fin de formation de chaque fille, le Centre lui donne gratuitement une machine à coudre. Ce qui lui permettra à subvenir à ses besoins.


Source: Le popualire partenaire nenehawa.com Réalisée par Marc Sarah& Alpha Ousmane DialloEnvoyés spéciaux à Dow-Bodié

{module Dernières actualités..}

{module pub_generale}

Identification



Faire un don

Enter Amount: