NENEHAWA.COM

Femme guineenne et africaine

Interview: Boier Idiatou Anna

  • PDF

Boier Anna Idiatou  Diallo,  étudiante en droit et femme engagée au sein de  l’AJGF , nous donne dans cette interview inédite et très  riche la preuve par neuf des aptitudes de la jeune femme guinéenne au Multi-tasking.

« A l’avènement de la démocratie en Guinée, il serait important que les femmes prennent en main leurs destins et qu’elles ouvrent les yeux sur les maux dont elle souffre dans la société. «

Bonjour  Idiatou ! Nenehawa est très heureux de t’accueillir. Comment se porte  l’AJGF Et à quand remonte votre dernière activité ?

Bonjour nenehawa.com, je suis très heureuse de répondre à la sollicitation que vous m’avez faites pour cette interview. L’AJGF se porte très bien, c’est la plus grande association guinéenne de France, elle à été crée dans le but de promouvoir la culture guinéenne dans toutes ses facettes. La dernière activité l’AJGF (association des jeunes guinéens de France) remonte au salon de l’emploi guinéen à Paris, cela dans le but de recruter les guinéens vivant en Europe qui souhaiterait retourner travailler dans notre pays la Guinée afin de participer à son développement économique.

Tu es chargée desrelations sociales et étudiantes de l’AJGF. Quelles sont exactement vos

attributions dans cette association ?

Faisant partie des membres du bureau de l’AJGF, mon rôle en tant que responsable de la commission sociale et étudiante est tout d’abord d’accueillir des étudiants Guinéens qui arrivent en France, les fournir des renseignements sur leurs démarches administratives (recherche de logement, recherche de garant, titre de séjour, inscription dans les écoles, …), j’organise  chaque année  un pique nique en été qui réunit tous les guinéens dans une ambiance festive et conviviale.

En même temps, je coordonne  des visites aux familles guinéennes, je gère la participation de l’AJGF aux mariages, baptêmes et malheureusement les décès aussi.

A côté de cela tu es encore étudiante…Quel a été ton parcours jusqu’aujourd’hui ?

J’ai un baccalauréat Science Social (SS) que j’ai passé au Lycée Kipé à Conakry et une licence en Droit Public de l’Université Unic.

En suite, j’ai suivi une formation en anglais dans le centre American Academic Center à Beyrouth où  j’ai obtenue un diplôme en anglais comme seconde langue.

Actuellement, je suis en 2eme année de Master en droit de collectivités publique et de grandes agglomérations à l’Université Paris 8.

Vues de l'intérieur,comment se passent les études de droit en général ? Et du droits des collectivespubliques et des grandes agglomérations ?

Les études en droit se passent bien, ce sont des études d’un niveau très élevé  qui demandent beaucoup d’assiduité et une grande capacité de mémorisation surtout en ce qui concerne les lois,  les règlements, sans oublier les arrêts du conseil d’Etat.

En droit des collectivités territoriales, c’est un master professionnel qui est spécialisé  en matière de pouvoirs des différentes collectivités locales en France, tant sur le plan international et européen, qu’au niveau étatique et infra étatique. Si les compétences traditionnelles demeurent, on note une implication de plus en plus forte des acteurs locaux, dans les activités économiques et sociales.Le secteur public accompagne les initiatives, corrige les déséquilibres et joue souvent un rôle d’impulsion. Parmi ces acteurs locaux, on trouve en particuliers les agglomérations.C’est un master qui ouvre surtout sur le concours de catégorie A de la fonction publique française. La formation initiale, les diplômes issus de la formation professionnelle sont susceptibles d’intégrer les emplois suivants : juriste, assistant de direction, cadre dirigeant de la fonction publique des pouvoirs publics, conseiller en développement, chargé d’affaires au sein des délégataires de service public.Dans le master nous suivons des cours académiques et pour mieux comprendre les institutions publiques, nous faisons des visites, dont une visite au conseil d’Etat, une visite au Sénat français, une visite au conseil constitutionnel et une autre à l’OCDE (organisation de coopération et de développement économique).

En quoi ces études peuvent –elles êtres bénéfiques pour l’Afrique en général et la Guinée en particulier ?

Les études que je fais serviront à l’Afrique en ce sens  que ce sont des études juridiques qui sont recherchées aussi bien  au niveau étatique que sur la sphère privée. En Guinée,  je pourrai intervenir en matière d’administration de la fonction publique, notamment les marchés publics ou encore les délégations de service public, également dans les cabinets d’avocats, je pourrai aussi occuper le poste de conseillère juridique dans les entreprises.

Nous n’allons pas te laisser sans aborder la situation des droits de femmes en Guinée. Quelle est talecture des problèmes de droit des femmes qui se posent en Guinée ?

Dans un pays où la population rurale est beaucoup plus importante que celle urbaine, le poids de la tradition se répercute  sur les rapports sociaux plus particulièrement ceux de  la domination masculine.

A l’avènement de la démocratie en Guinée, il serait important que les femmes prennent en main leurs destins et qu’elles ouvrent les yeux sur les maux dont elle souffre dans la société.

Les problèmes qui se posent aujourd’hui en matière de droit des femmes  sont entre autre le manque de scolarisation des jeunes filles  les violences faites aux femmes notamment les viols perpétrés a l’égard des femmes au stade du 28 septembre 2009, nous voudrons que justice soit faite pour que cela ne se reproduise plus, les mariages forcés (il serait judicieux de laisser aux filles le choix de leurs époux), les mariages précoces, le manque d’information des femmes en matière de leurs droits etc...

Et des propositions pour espérer atteindre le niveau de certains pays, dans lesquels la femmes jouent le rôle moteur que ce soit dansl’économie ou la politique ?

Pour espérer atteindre le niveau de certains pays dans lesquels les femmes jouent des rôles importants, je commencerai par la base qui est la scolarisation.

J’insisterai surtout pour l’éducation des jeunes  filles,  parce qu’elles sont l’avenir de la société, plus elles sont instruites, elles pourront mieux éduquer leurs enfants convenablement, occuper des postes de responsabilités, et elles seront autonomes financièrement,  ne dit on pas que « c’est de l’instruction que nait la grandeur des nations ».

La création des entreprises qui soient dans l’obligation de recruter 50 %de sont personnel en tant que femmes.

Sensibiliser la population afin de  limiter le mariage forcé et précoce des jeunes filles.

Essayer de changer les mentalités  des maris pour que leurs femmes puissent travailler,  car la mentalité des hommes chez nous , c’est qu’ils ne peuvent pas maitriser la femme qui est indépendante économiquement , leurs faire comprendre qu’une femme peut exercer une activité professionnelle tout en étant dans son foyer et continuer a jouer son rôle d’épouse , non seulement cela aidera dans les dépenses familiales , mais aussi la femme se sentira utile et sera fière d’elle.

Mettre en place une parité homme femme dans le gouvernement à l’exemple de notre voisin le Sénégal, cela permettra aux femmes de faire partie de la prise de décision sur l’avenir de notre patrie.Et pourquoi pas dans les années à venir une femme présidente en Guinée.

Je prônerai aussi pour une journée spéciale réservée aux femmes de Guinée qui servira à les informer sur l’importance pour elle d’exercer une activité économique et prendre en  compte leurs avis sur les problèmes socio -économiques qui touchent  la Guinée.

Tes impressionset suggestions concernant sur nenehawa.com.

Je vous encourage à donner la parole aux femmes, pour qu’elles puissent s’exprimer librement et donner leurs points de vue sur la vie en société, ce site est assez riche en matière d’information féminine (cuisine, beauté, …). Une rubrique  sur l’évolution des  droits des femmes sera la bienvenue.

Nous te remercions ette souhaitons beaucoup de réussite

C’est moi qui vous remercie, c’est avec plaisir que j’ai partagé mon point de vue avec vous   et je vous encourage dans vos projets de valorisation de la femme guinéenne.

Une interview réalisée par  Nenette Baldé Pour Nenehawa.com

{module Dernières actualités..}

{module pub_generale}

Identification



Faire un don

Enter Amount: