NENEHAWA.COM

Femme guineenne et africaine

Interview :Sirey Mouke Yansané

  • PDF

Sirey Mouke Yansané“ De nature réservées, très peu de femmes arrivent à s'affirmer. Elles restent derrière les hommes qui imposent plus leur leadership! „ Estune femme d´affaires aux multiples casquesttes Nous l'avons rencontrée.

Pour parler de son exceperience et de la situation de L´Entrepreneuriat féminin en Guinée.

 

Bonjour Sirey. On peut se tutoyer je l’espère.

Bonjour Nenette bien sûr qu'on peut se tutoyer

comment tu te portes aujourd’hui ?

je vais bien, je te remercies de t'en soucier

Il est très difficile de te présenter car femme aux multiples casquettes. Peux-tu te présenter en quelques lignes aux internautes de nenehawa.com ?

Je suis Sirey Mouké Yansané épouse CONDÉ, je suis mariée mère de 3 enfants, j'ai suivi mes études de Beijing à Conakry en passant par Paris, Alger et San Francisco. J' ai une maîtrise en Finances Publiques de l'université GAN de Conakry, une Attestation de formation en Management et Leadership Féminin de l'École Nationale d'administration (Éna) Paris. J'ai une expérience de douze ans dans la Téléphonie et le Marketing. Aujourd'hui, j'ai opté pour l'entreprenariat.

Nous Voulons focaliser cet entretien sur l'entreprenariat féminin en Guinée. D'abord en gros comment est le climat des affaires en Guinée actuellement selon toi?

Le climat des affaires est précaire. En plus de la crise sociale que nous vivons depuis quelques années, la crise sanitaire à laquelle la Guinée fait face depuis une année a ébranlé notre Économie. Cependant la Banque mondiale à travers la SFI ( système financier international) assiste un groupe de travail de quelques acteurs volontaires du secteur public et privé pour la création d'une Plateforme de Concertation du Secteur Privé (PCSP) et du Contenu Local. Ce groupe travaille à l'amélioration des textes et loi pour lever les entraves à un meilleur développement du secteur privé.

Un accent est mis sur les mesures à prendre par les partenaires techniques et financiers de l'Etat pour soutenir et accompagner le secteur privé qui a été lourdement affecté par cette crise

Une idée de la proportion des femmes dans le patronat guinéen ?

selon ma petite expérience je dirai 15% de femmes. De nature réservée, très peu de femmes arrivent à s'affirmer. Elles restent derrière les hommes qui imposent plus leur leadership! Néanmoins il y'a trois patronats en Guinée dont l'un est présidé par une femme. Le gros problème que nous avons dans les patronats est le manque de réseau féminin FORT. Très souvent nous, les femmes, perdons du temps à privilégier la concurrence alors qu'un bon réseau profite à chacune et donc à toutes. Aussi il y'a une émergence des femmes du secteur informel. Elles réussissent parce qu'elles ont des groupes, des associations en un mot des réseaux qui brassent beaucoup d'argent. D'ailleurs un de nos objectifs est de réunir celles d'entre elles qui innovent pour les aider à se formaliser.

Par exemple, en France, 3 réseaux ont engendré 43 autres qui ont permis de mobiliser 29 000 femmes. Toute cette mobilisation leur a permis de se concerter et d'innover sur les questions du genre et de créer entre autre l'OBSERVATOIRE DE L'ÉGALITÉ qui est à l'honneur en France. Depuis le vote de la loi Coppé-Zimmerman il a été recommandé 40% de femmes dans Les Conseils d'Administrations.

La Guinée qui voulait suivre cet exemple lors des dernières élections n'a pas tenue la promesse. Et cela vaut pour chacun des candidats. L'excuse reste qu'il n'y a pas de femmes qui répondent aux critères. Cependant un business sur trois appartient à une femme. Aussi leurs activités sont plus pérennes. Les hommes changent souvent de business en cas de problème. Les femmes elles se battent pour rendre leurs business viables.

Pourquoi tu t’es lancée dans l'entrepreneuriat ? Qu'est-ce qui T´as  motivé à la création SIRUS CONSULTING ? Et que fait exactement ta structure ?

Comme je l'ai dis j'ai travaillé pendant douze années dans la téléphonie. Et comme je n'avais plus de challenge j'ai voulu être mon propre patron. C'est le fameux déclic de l'entrepreneur !! (Rire) plusieurs personnes ont du mal à l'avoir. Nous étions les pionniers d'une société de la place, de la Gestion du fichier des abonnés aux grands comptes, en passant par le service Marketing au bout de douze longues années je me suis lassée. En plus mes enfants avaient eu le temps de grandir j'étais prête pour me lancer car j'étais persuadée de pouvoir concrétiser une idée.

Sirus Consulting est une entreprise créée depuis 2000! Nous proposons le contrôle d'accès, le contrôle de présence des employés et l'identification. Notre entreprise participe également aux marchés de fournitures de l'État. Depuis fin 2014, nous faisons du Conseils pour assister de nouveaux entrepreneurs et les encourager à poursuivre leur rêve! Nous les assistons et les orientons dans leurs démarches. Une sorte de lobbying

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrée

Comme toute jeune entreprise j'ai eu des difficultés. Surtout d'ordre financier. Et je continue à en avoir ( rire) car le gros problème des entreprises jeune ou moins jeune est l'accompagnement des banques. Les institutions font moins confiance aux femmes pourtant nous sommes honnêtes ( ce qui n'accuse pas l'autre genre) mais les femmes sont plus enclines à rembourser les prêts.

Aujourd'hui j'ai réussi à tenir la route. Mon activité bat de l'aile comme 90% des business en Guinee depuis Ébola. Mais comme me l'a conseillé un brillant homme d'affaire avec lequel je suis dans un groupe de travail de la Banque Mondiale Mr Dia,

Existe-t-il en Guinée des institutions pour soutenir les femmes à se lancer dans le monde des affaires ?

En  Guinée il existe des institutions comme la L'APIP ( agence de promotion des investissements privés) pour aider toute personne voulant s'installer. Sans distinction de sexe. Je n'ai pas connaissance de l'existence d'une institution aidant exclusivement les femmes. Il y'a certainement des ONG comme Impact Plus Guinée.

Tu es  Présidente d’une Ong  dénommée IMPACT PLUS. Quel est son rôle et ses cibles ?

Impact Plus Guinée est une ONG de jeunes femmes entrepreneurs qui veulent promouvoir l'initiative privée féminine. Notre cible est en priorité

1) les femmes qui ont reçu le fameux "déclic" de l'entrepreneur

2) qui ont un projet innovateur ou qui cherche une idée de projet innovateur

3) qui veulent participer à l'aventure D'Impact Plus Guinée en s'engageant dans notre belle aventure.

Quels sont tes  projets ?

cette année nous avons un gros projet! Mais comme c'est une surprise je vous promet que nenehawa.com aura la primeur!!

Un conseil aux femmes actives qui souhaitent réussir dans le milieu professionnel en tant qu’entrepreneure ?

le meilleur conseil que je peux donner est la persévérance!! Accrochez-vous, croyez en vous et surtout travaillons en réseau.

Une interview réalisée par  Nenette Baldé Pour Nenehawa.com

{module Dernières actualités..}

{module pub_generale}

 

 

 

 

Identification



Faire un don

Enter Amount: