NENEHAWA.COM

Femme guineenne et africaine

Les 7 façons de mieux comprendre les femmes

  • PDF

Tout n’est pas toujours rose dans les couples. Passée l’explosion pulsionnelle des premiers mois, la réalité reprend ses droits. On arrête peu à peu de rêver et il faut vivre ! C’est là qu’on se heurte aux premières difficultés.

Cette « autre » que vous avez en face de vous ne répond plus à vos attentes. Elle a des réactions qui vous troublent. Elle semble se fâcher sans raison. Son humeur s’assombrit alors même que vous aviez l’impression de tout mettre en oeuvre pour la satisfaire. Vous faites de nouveaux efforts, vous attendez des retours gratifiants… Et patatras ! La voilà encore insatisfaite. Avec les mois au pire, les années au mieux, tout s’envenime. Vous ne supportez plus ses sautes d’humeur. De son côté, elle semble s’adapter de moins en moins bien à vos comportements quotidiens. Ses reproches s’alourdissent. Il faut réagir avant le clash ! Car tout cela n’est finalement qu’affaire de malentendus. Comme l’explique John Gray, dans son livre "Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus" (Éditions J’ai lu), l’amélioration des relations entre les sexes passe par une connaissance de leurs dissimilitudes, permettant d’accroître estime de soi et dignité personnelle, tout en inspirant la confiance mutuelle, la responsabilité individuelle, une coopération accrue et un plus grand amour… Si ce livre a été un incroyable best-seller dans le monde , ce n’est pas un hasard. Il reflète bien une réalité que nous avions perdue de vue : hommes et femmes sont aussi dissemblables que s’ils venaient de deux planètes différentes. La première étape de la réconciliation individuelle passe donc par la découverte de nos divergences. C’est en acceptant qu’elle ait des réactions différentes des vôtres que vous pourrez en comprendre le sens, puis arrêter d’en être froissé. Peu à peu, vous pourrez même vous adapter à ses désirs sans que cela vous demande d’effort. Simplement parce que vous pourrez vous mettre à sa place. Alors, en route pour un voyage en terre étrangère. Mais voici tout de même quelques petits conseils pour ne plus vous y perdre !

Les outils qui aident à mieux comprendre les femmes

• J’arrête immédiatement de la considérer comme mon double. C’est la première des erreurs, la plus répandue, celle qui fait le lit de toutes les autres. Elle est non seulement un être différent, mais aussi et surtout une femme. Elle appartient à une espèce dont il faut comprendre les rites et le langage, comme on le ferait avec une personne venant d’un pays dont on ne connaît ni la langue ni la culture.

• Je m’abstiens de tout message du genre : « Ce n’est pas grave ». C’est l’erreur absolue ! Il ne faut surtout pas minimiser l’ampleur de son problème. Il vaut mieux lui dire

« Moi aussi je serais fatigué à ta place » ou « Moi aussi je ne supporterais pas un tel comportement à mon égard ». Les prémices de la compassion passent par-là.

• J’accepte qu’elle entretienne des relations étroites avec ses amies. Les hommes ont souvent peur de cette complicité féminine. Ils redoutent les échanges féminins à leur propos. Pourtant, il n’y a rien à craindre. Au contraire. Après ces échanges verbaux intenses, chacune rentre chez elle soulagée, détendue, plus sereine et… plus compréhensive !

• J’apprends à laisser filtrer mes sentiments. Il ne s’agit pas de se forcer à exprimer artificiellement des sentiments mais simplement d’apprendre à les laisser émerger sans les occulter lorsqu’ils se présentent. Cela s’apprend, avec un peu de patience et de vigilance…

• Je lui dis régulièrement ce que j’aime chez elle… Ses yeux, sa bouche, ses jambes, mais aussi sa force ou sa gentillesse, son efficacité ou sa tendresse… Sans se forcer, sans mentir, en lui répétant sans cesse tout le bien que je pense d’elle.

• Je fais mon possible pour la déculpabiliser… Les femmes sont les championnes toutes catégories en matière de culpabilité. Elles ne se sentent jamais assez bien : bonne mère, bonne épouse, professionnelle irréprochable, physiquement parfaite, intellectuellement au top… Stop ! Personne ne peut tenir pareille gageure. La vôtre le sait d’ailleurs. Mieux vaut l’aider à prendre un peu de distance… En mettant souvent l’accent sur ses qualités, par exemple.

• J’essaie de ne plus avoir peur de sa sensualité…

Là encore, les différences sont nombreuses. Et plus effrayantes a priori. Hommes et femmes n’ont pas le même accès à la sexualité, pas les mêmes manifestations sensuelles ni les mêmes objets d’excitation. Pas le même rythme non plus… Il faut des efforts de part et d’autre pour faire de ces différences une richesse.


[Marie Borrel]


Identification



Faire un don

Enter Amount: