NENEHAWA.COM

Femme guineenne et africaine

Votre partenaire préfère-t-il la lumière allumée ou éteinte ?

  • PDF

En matière de sexe, tout le monde a ses préférences. Qu'il s'agisse de positions, de cadre ou de lieu, chacun sait ce qui lui correspond le mieux et dans quelles situations il ou elle s'épanouit le plus facilement. Subsiste un léger détail, si insignifiant qu'il n'élève même pas le débat mais qui peut changer du tout au tout la nature du rapport : la lumière doit-elle rester allumée ?

L'éternelle lutte entre pudeur et voyeurisme bat toujours son plein dans les chambres à coucher. Cette injonction, tout le monde l'a déjà reçue ou formulée : un "Tu peux éteindre la lumière ?" timide avant de s'adonner aux plaisirs de la chair. Soulagement pour les uns, frustration pour les autres, la pénombre qui recouvre les corps peut aussi bien être une alliée pour le déploiement des sens qu'une rabat-joie pour le plaisir des yeux. Girls a demandé à trois garçons ce qu'ils aiment faire de leur lampe de chevet à l'instant-T.

Martin : "J'aime observer comment ma partenaire réagit"

"Je préfère que la lumière soit allumée. J'ai envie de voir la fille avec qui je couche : cela participe au plaisir. Voir de très près ce qui se passe, c'est plus excitant. J'aime aussi observer comment ma partenaire réagit. Au pire, on peut privilégier un éclairage un peu plus tamisé.

''J'ai envie que ma partenaire puisse me voir nu. C'est une manière de dire 'Voilà la marchandise''

Je ne suis pas pudique : la lumière ne peut pas me déranger. Au contraire, j'ai envie qu'elle me voie. C'est une manière de dire 'voilà la marchandise.' Peut-être que la pénombre fait appel à d'autres sens et fait monter le désir, mais je n'ai pas cette patience. Quand nous étions plus jeunes, je trouvais mignon d'éteindre la lumière. Maintenant, j'estime que ça fait un peu lycéen."

Dylan : "Les deux alternatives ont leurs avantages"

"Spontanément, je dirais que je préfère que la lumière reste allumée. Mais en réalité, les deux ont leurs avantages. Dans le noir, il y a plus de proximité. Tout passe par le toucher, c'est plus sensuel. Cela force un rapport plus doux parce qu'on est obligés de prendre le temps de découvrir l'autre corps.

''Si tu es sûr de ne pas la voir, c'est mieux de garder un souvenir visuel.''

Lorsque la pièce est éclairée, le sexe est plus animal. La phase d'apprivoisement mutuel est vite zappée, puisque tout est offert à la vue de chacun. Dans chacun des cas les sensations sont différentes et elles se valent. S'il s'agit d'un coup d'un soir, en revanche, c'est dommage que la lumière soit éteinte : si tu es sûr de ne pas la revoir, c'est mieux de garder un souvenir visuel."

Baptiste : "Je préfère regarder ma partenaire dans les yeux"

"Je peux comprendre l'attrait du mystère généré par la pénombre. Mais quand je fais l'amour, je préfère pouvoir regarder ma partenaire droit dans les yeux. La lumière permet de mieux percevoir ce qui lui plaît. Aussi, voir son corps dans son entièreté participe à mon excitation.

Je préfère même faire l'amour en plein jour, à la lumière naturelle. Il est vrai que dans le noir, le toucher est décuplé. Mais la vue est sans comparaison le sens qui m'excite le plus. Si on me demande d'éteindre, je m'exécute, évidemment. C'est déjà arrivé, et je pense que la plupart du temps, cette requête est faite par pudeur."

Source : rtl.fr

Identification



Faire un don

Enter Amount: