NENEHAWA.COM

Femme guineenne et africaine

Comment une femme peut-elle aimer un homme violent ?

  • PDF

Comment une femme peut-elle aimer un homme violent ?Question idiote.Ou pas.Je n’en sais rien.Mais je me la pose depuis un certain temps.Récemment (hier) j’ai eu connaissance d’un acte de violence, hélas, ordinaire semble-t-il, d’un homme sur sa compagne.

Des baffes sont parties, direction le visage.

A priori, ce n’est pas la première fois.

Ensuite (aujourd’hui) la fille en question se pointe à son boulot, à lui, la gueule plus au moins maquillé pour cacher les coups, pour lui laisser des affaires qu’il avait oublié à la maison.

Une femme battue.

Comment est-ce possible ?Je ne conçois pas la possibilité de donner des coups à une femme en soi, à moins qu’elle soit en train de brûler mes parties intimes au chalumeau ou d’étrangler mes enfants.Comment peut-on mettre une baffe à sa propre femme et après lui dire «je t’aime» ?

Comment peut-on prendre une baffe en pleine figure et ensuite lui dire «moi aussi» ?

On dit que la première baffe n’est pas un acte isolé et qu’après la première il y en a, statistiquement, d’autres.

Mais un homme violent ne peut pas être violent à mi-temps : donc, la violence ne peut qu’augmenter avec le fil du temps, d’autant plus que si la femme est «soumise» (je déteste ce mot) l’homme va en profiter pour lui en mettre plein la gueule à la première incartade.

La violence morale suit le cercle vicieux et la montée en puissance de la violence physique; je ne suis pas un spécialiste en la matière,  mais j’ai tendance à croire que la violence morale est une violence plus profonde, qui peut créer plus de dégâts, une forme d’harcèlement domestique moderne, peut être propre à notre société de consommation.

Une baffe, ça donne un hématome.

Mais des insultes, des brimades, des violences verbales, ça donne quoi ?

Des dépressions, des migraines foudroyantes, des pertes ou des prises du poids, des suicides peut-être, forme ultime et tragique de repli sur soi pour en finir avec une souffrance insoutenable.

Ces femmes battues ont sans doute peur, mais comment peuvent-elles continuer à aimer ce type d’homme ?

S’agit-il encore d’amour ?Sont-elles conscientes de leur état de victime ?Je trouve que la violence inodore et incolore au sein d’un foyer est une forme de violence lâche; inodore et incolore parce que, de l’extérieur, on ne s’aperçoit de rien, on pense que notre voisin est une brave personne et on est à des lieues de croire qu’en réalité la vie n’est pas si rose que ça sous le toit d’à côté.

Mes pensées vont donc vers ces femmes silencieuses, avec l’espoir qu’elles trouveront la force et le courage de s’ouvrir à quelqu’un et qu’elles puissent retrouver le goût à la vie.

Ne dites pas «je t’aime» à un mec qui vous cogne.

Lui, il ne vous aime pas…

Ps: l'homme en question a été convoqué par la police.

Source: archives-lepost.huffingtonpost.fr

Identification



Faire un don

Enter Amount: