NENEHAWA.COM

Femme guineenne et africaine

Hygiène intime : avez-vous les bons gestes ?

  • PDF

Nos conseils et les erreurs à ne pas commettre Choisir le bon savon La toilette intime doit être réalisée avec un savon adapté, en particulier par les femmes qui sont facilement sujettes aux mycoses, aux infections, qui sont enceintes ou qui viennent d'accoucher, ou ménopausées.

Ce type de produit, à usage quotidien, s'achète en pharmacies et parapharmacies, mais également en grandes surfaces. ll n'est pas à confondre avec le savon anti-bactérien, qui a tendance à assécher le vagin et s'utilise uniquement en cas de problèmes.

Le savon pour l'hygiène intime de la femme est certes plus coûteux qu'un savon ordinaire, mais on en fait un usage plus spécifique et une utilisation à petite dose. Le prix varie de 5 € à 10 € les 250 ml, en fonction du lieu d'achat et de la marque du produit.

Veiller à préserver sa flore vaginale

La manière de se nettoyer le vagin est toute aussi important que le choix du savon. En effet, il est important de laver la partie qui est en " surface " uniquement.

La partie " intérieure " contient une sorte d' " écosystème " composé notamment de bactéries protectrices - cela s'appelle la " flore vaginale " -, qu'il faut laisser en l'état pour éviter les infections de toutes origines.

Soyez rassurée, votre vagin est propre, même si vous n'en nettoyez que la partie extérieure. Il est également important de ne pas faire des abus de toilettes : une à deux par jour suffit.

Vous devez garder à l'esprit que le vagin est une partie du corps humain de la femme très fragile. La manière dont on fait sa toilette est donc très importante.

Être vigilante aux infections

Si votre vagin vous démange ou brûle, cela signifie certainement que vous avez une infection ou une mycose. Rendez-vous dans une pharmacie et expliquez votre problème. On vous donnera un ovule biologique à insérer, un savon spécifique et une crème.

Mais ces soins se délivrent dans ordonnance et ne traitent qu'une sorte spécifique de " problème ". Or, il existe des dizaines de mycoses et d'infections différentes. Par conséquent, si les syndrômes désagréables persistent, il est indispensable que vous alliez voir votre gynécologue.

Le praticien réalisera un prélèvement vaginal et le fera analyser en laboratoire, pour savoir quel mal vous affecte. Il vous prescrira ensuite les médicaments adéquats pour vous soigner. En général, tout rentre dans l'ordre au bout de 5 jours.

Auteur : Rédaction Femmezine

Identification



Faire un don

Enter Amount: