NENEHAWA.COM

Femme guineenne et africaine

Interview : Mme Kolou Diallo

  • PDF
Permettez-moi donc de vous demander de vous présenter aux lectrices et lecteurs de nenehawa.com

Je voudrais tout d’abord vous remercier pour l’honneur que vous me donnez en m’accordant cette interview sur un sujet aussi intéressant et important.

Je m’appelle Kolou Diallo ; je suis mariée et mère 2 enfants. J’ai fait des études d’économie à l’université de Kankan.

Vous êtes dans quel pays et si ca ne vous gène pas dans quelle ville ?
Je vis en Allemagne, plus précisément à Bonn, depuis 2003. Actuellement je suis en voie de faire une formation professionnelle et bosse à temps partiel.
Vous êtes mariée et mère. Comment conciliez-vous vos activités professionnelles et votre vie familiale ?
C'est trop difficile de concilier les 2 mais avec le courage et la planification j'arrive á m'en sortir.
Selon vous, comment doit-on comprendre le rôle de la femme dans la société africaine en général et guinéenne en particulier
Comme dans toutes les sociétés humaines modernes, les femmes africaines en général et guinéennes en particulier ont un rôle fondamental à jouer dans le processus du développement socioéconomique, culturel et politique de leurs pays respectifs. Evidement cela exige d’elles qu’elles s’engagent de façon plus forte et plus effective dans les hautes sphères de la vie de leurs nations. C’est dire qu’elles doivent affirmer leur présence dans tous les secteurs clés du développement, notamment économique, socioculturel et politique. Elles doivent s’organiser en associations et pourquoi pas d’ailleurs en lobbies a obédiences économique, sociale et politique et développer des dynamismes synergiques qui peuvent avoir des impactes très positifs sur le développement de leurs pays.
Quelle observation faites-vous des droits de la femme en Guinée ?
Je dirais que le problème du droit de la femme guinéenne se pose avec acuité. Ce droit reste bafoué et pour s’en convaincre, il suffit de voir le nombre de postes de décision et de responsabilité à tous les niveaux de la vie de notre nation en comparaison avec celui qui revient aux hommes. C’est vous dire que la disproportion est effarante et inadmissible. C’est pourquoi, effectivement, la femme guinéenne à l’instar de toutes les autres femmes du monde doit mener le combat pour la reconnaissance et le respect de ses droits. Et ce combat passe par une prise de conscience effective de cet état de fait et par une volonté affirmée de reconquérir la place qui doit être la sienne dans la société. Cela veut dire aussi qu’il faut sensibiliser, éduquer et organiser les filles, mais surtout aussi les initier au leadership. A noter que ce droit ne nous sera pas reconnu de fait, il faut l’arracher!
Que peuvent faire les femmes de la diaspora pour améliorer la situation des femmes du pays ?
Ce qui reste claire c’est que les femmes de la diaspora guinéenne a l’instar d’ailleurs des hommes contribuent déjà a améliorer de façon substantielle les conditions de  vie des populations guinéennes par les petits sous qu’elles envoient a leurs familles respectives et autres parents. Mais ce qui reste clair c’est que ces femmes peuvent apporter des aides plus efficaces si elles s’organisaient en créant de cadres de concertation, de dynamisme et de synergie d’actions. Ceci leur permettra sans doute de trouver de moyens financiers et logistiques appropriées pour apporter une assistance efficace a certaines couches vulnérables de la société, notamment les enfants et les femmes. Cette assistance peut consister à l’éducation, sensibilisation, la formation et la promotion de l’esprit d’entreprise et du leadership, notamment chez les femmes.
Et si les femmes dirigeaient notre pays, pensez vous que la situation serait plus agréable ?
Nos hommes ont lamentablement échoué, et ce de fond en comble, dans la gestion socioéconomique et politique de notre pays. Et il reste clair qu’aucune femme, si médiocre soit-elle ne pourrait faire pire que ce que nos hommes ont fait de notre pays. C’est pourquoi je suis personnellement convaincue que la Guinée se serait mieux portée aujourd’hui si elle était tombée dans les mains d’une femme. Vous conviendrez avec moi qu’un pays ne peut pas être aussi mal dirigé que le notre ait été ces 50 dernières années. Toutefois, nous les femmes devons nous lever, attacher solidement nos pagnes et combattre pour hisser une de nous a la magistrature suprême de notre Etat et relever le défi qui nous interpelle, notamment faire de notre pays un pays civilisée et prospère, ou nos enfants pourront vivre en paix et en sécurité. Nous devons montrer que nous sommes mieux que nos hommes!
Que pensez-vous de l’initiative et de la ligne éditoriale de nenehawa.com
Je pense que la création de ce site`Nenehawa.com` est la plus belle initiative que tu as eu á faire. c'est pourquoi je suis contente et fière de toi et j'espère que chacun de nous visitera le site pour s'acquérir des informations  de notre pays.
Je dirai au promoteur de faire en sorte que le site vive longtemps et qu'il n'accepte  surtout pas qu'il soit  un lieu  de règlement de compte. Car ce que je vois dans certains sites est pitoyable.
Un mot aux femmes …..
L’appel que je lancerais aux femmes de Guinée est qu’elles se lèvent pour apposer un  empreint fort au combat que le peuple de Guinée est entrain de mener pour sa libération et son épanouissement. Une Guinée démocratique, est une Guinée qui favorise et garantit l’épanouissement de la femme. C’est pourquoi nous devons œuvrer pour que notre nation soit effectivement démocratique. D’autre nous devons savoir que la reconnaissance et le respect de nos droits ne seront effectifs que quand nous-mêmes nous les clamerons de haute voix et les défendrons de toutes nos forces.
Votre dernier mot.
Par ailleurs je vous remercie encore une fois pour l’opportunité que vous m’avez donnée pour m’exprimer à travers votre site et je souhaite plein succès dans cette lancée combien noble.
Propos receuilllis par Nenette Balde pour nenehawa.com

Identification



Faire un don

Enter Amount: