NENEHAWA.COM

Femme guineenne et africaine

Un jour la société recréa la femme …

  • PDF

Un jour, la société recréa la femme (mince, grande, et sexy à mort). Puis  la société lui dicta cette règle : "Sois belle et tais-toi".  Et depuis, jamais le physique n'a pris une telle importance dans notre vie quotidienne. Les idées de la femme sont reléguées à la seconde place. Si j'écris cet article, c'est pour dénoncer le cliché du phénomène chez nous.Dans nos écoles, dans l'administration, partout les femmes sont presque nues et personne ne s'indigne, pas mêmes les associations de défenses des droits de la femme.

Nous sortons nos griffes lorsqu'une violence est faite à la femme, mais pourquoi ne luttons nous pas contre les violences morales faites par la femme actuelle qui stimule le plus souvent la violence physique dont elle se retrouve victime ?

Je suis inquiète de l’avenir, quand je vois, mes sœurs, dans des accoutrements contraires à la décence  offrant dans les rues les parties les plus secrètes de leur corps au plaisir ou au dégoût des regards. Elles se promènent presque nues et elles disent que c’est la mode ! « Chéri regarde mon dos », « Ras de fesse », « mini jupe fendue » « Taille basse », « Ventre et dos dehors ». Cela est certes distrayant, mais c’est choquant, provoquant, dérangeant, perturbant et quelque fois même bouleversant chez  plus d’un esprit mâle !

Leur objectif principal c’est charmer, séduire, fasciner, attirer ou épater pour appâter les cœurs affamés. Et avec  un remarquable sens de la répartie, elles répondent à tous leurs détracteurs que  c’est la mode   ou encore  c’est la tendance Fashion. (Si seulement c’était vrai). Parce que je me demande ce qu’elles entendent par le vocable « mode ». Maladroite adaptation de modèles importés ? Ou Mauvaises influences exogènes des télé-nouvelles ? De  toute évidence, elles n’ont rien compris à la mode car, il n’y a rien de beau dans  le fait d’être  mi-couvertes mi-nues. C’est d’ailleurs très vilain ! Alors là, très très vilain. Si bien qu’en lançant un regard lointain sur l’avenir de notre société, je m’inquiète pour les générations futures.  Car vu que mes ravissantes  sœurs ont choisi de nous ramener aux vêtements cache-sexe de l’époque de la pierre taillée, j’ai peur qu’il arrive un jour où le nudisme s’érigera, en tendance vestimentaire populaire?


On dit  souvent que  l'habit ne fait pas le moine. C’est vrai ! Et le fait de s'habiller sexy n'a rien à voir avec notre comportement.  Cela va de soit, une femme sexy ne devient pas automatiquement une allumeuse!  Mais la frontière entre sexy et provocatrice, la frontière est fragile ! S’habiller sexy  c’est provoquer des émotions légitimes chez les hommes. Donc libre à eux d’interpréter cela comme une demande ou un besoin. Conséquences; Violes, divorces, adultères, infidélités, maltraitances des femmes et des enfants etc...

Alors chères sœurs en aparté, nous pouvons  être vulgaires, audacieuses, coquines, effrontées, grossières,  excitantes, animales, violentes si on veut.  Mais au quotidien, prenons le soin d’être  tout le temps   bien habillées, intelligentes, marrantes, classes, actives, mères bien aimées, épouses ou petites amies attentionnées.  Aussi simple que ça ! Pas besoin d’être Margaret Thatcher pour mener un combat pour la femme. Car s’habiller convenablement c’est lutter d’une certaine manière contre certains maux dont souffre la femme.

Il est  vraiment grand temps que nous prenons conscience de notre sacralité dans la société !

PS : prière de bien percevoir cet autre cri de cœur positivement !!!

Elise KOIVOGUI

{jcomments on}

Identification



Faire un don

Enter Amount: