NENEHAWA.COM

Femme guineenne et africaine

Sexe et Communication : Comprendre ce que veulent les femmes…au lit !

  • PDF

Bien des articles consacrés à la sexualité se bornent à décrire des techniques à utiliser pour décupler votre plaisir ou celui de votre partenaire. Et si les miens ne font pas toujours exception, je me prends parfois à vouloir aborder des sujets un peu moins pratiques mais à mon sens, tout aussi importants. C’est pourquoi l’article du jour se propose de s’intéresser à la communication entre l’Homme et la Femme pendant un rapport sexuel. Oui oui, communication ! Elle se présente sous plusieurs formes et nos différences de natures nous amènent parfois à l’incompréhension mutuelle. C’est pour ça que je vous propose un petit décryptage de ce que veulent les femmes (heu non, je n’ai pas les pouvoirs de Mel Gibson je vous rassure)

Les Hommes viennent de Mars et les Femmes de Venus

Ce titre, que vous avez sans doute déjà entendu, met en lumière la différence qui existe entre les genres. Ce n’est pas une nouveauté, les caractères et les moyens d’expression divergent. Si l’Homme, de manière générale, préfère les discussions directes et franches, la Femmes se situe quant à elle, plus dans l’insinuation et le sous-entendu. Et bien chers lecteurs, il en va de même une fois le seuil de la chambre à coucher passé !

Pour comprendre ce que veut vraiment votre partenaire, ne vous attendez pas à ce qu’elle vous dise directement « moi j’aime quand tu es dans telle ou telle position et je trouve que tel ou tel rythme est plus agréable », où « changeons d’endroit pour faire l’amour »… Si cela peut arriver, c’est relativement rare (surtout si vous ne vous connaissez pas encore bien).

À l’inverse quand l’Homme est en train de s’affairer sur sa partenaire, lui demander « tu aimes ça ? », « tu me sens bien là, hein ? » ou « alors, c’était bien ? » rentre totalement dans le domaine de la rhétorique. Il y a en effet peu de chances pour que votre partenaire, d’autant plus si vous êtes en couple, vous réponde « non, c’était moyen mais tu feras mieux la prochaine fois ! ». Tout est question de subtilité en matière de communication sexuelle.

Décrypter les sous-entendus

On est souvent très excité pendant l’acte sexuel, et c’est bien normal. Le fait est que pour l’Homme, cela représente un réel test de virilité. À tel point que bien souvent on entend sans vraiment écouter ce que les femmes nous disent. Quand votre partenaire vous demande de l’embrasser, cela ne veut pas dire «fourre moi ta langue dans la bouche en m’attrappant les seins et en griffant mes jambes ». Ce qu’elle essaye de vous dire, c’est que vous êtes peut-être un peu trop impersonnel pendant l’acte sexuel en tant que tel. Elle aimerait sans doute plus d’intimité, plus de signes que vous avez des sentiments pour elle…bref, que ce n’est pas un morceau de viande ! De même, chaque fois qu’elle désire être embrassée (en dehors des rapports sexuels) cela n’est pas forcément une invitation à aller plus loin.

Si votre partenaire vous demande d’y « aller doucement », ce n’est pas parce que votre membre énorme chatouille son estomac ou son cerveau (pour les plus narcissiques)… Cela exprime sans doute sa volonté de vous voir être plus tendre et un peu moins brusque afin de profiter de l’acte comme il se doit et non d’avoir l’impression d’être une bête sauvage. Évitez alors de malaxer sa poitrine comme de la pâte à pain et de la sucer jusqu’à provoquer des ecchymoses (ne riez pas, j’ai rencontré une fille à qui s’est arrivé !) ou encore de penser que votre sexe est un marteau-piqueur. Le plaisir féminin se construit graduellement et lentement et non pas en essayant de lui démontrer votre puissance en tant que mâle.

Dans le même registre, si votre partenaire vous invite à « faire ce que vous voulez de son corps », cela ne veux pas nécessairement dire qu’elle attende une sodomie. Elle veut tenter de nouvelles expériences et sans doute être un peu plus bestiale qu’à l’habitude, mais cela ne vous donne pas explicitement de feu vert pour passer par-derrière. Elle vous demande de mener le rapport sexuel, de lui montrer ce dont vous êtes capable : c’est une marque de confiance. Si vous commencez directement par pénétrer son anus en lui tirant les cheveux et en lui demandant de vous appeler « papa » il y a des chances pour que vous brisiez cette confiance. Je vous conseillerais donc de demander clairement son avis si vous voulez opter pour cette pratique !

Capter les non-dits

Bien évidemment, la communication s’améliore au fil de la relation. Plus vous connaissez votre partenaire plus vous aurez d’opportunités d’assouvir vos fantasmes avec elle. Et pour savoir quand et comment s’y prendre, vous devez savoir traduire son langage corporel et sa respiration en termes de volonté et de plaisir.

Quand le corps de votre partenaire se crispe de plus en plus, vous êtes sur la bonne voie, alors ne pas changer de position ou de rythme avant que ce dernier ne montre des signes d’affaiblissement. Les femmes ne crient pas toutes « oh c’est bon ah oui ! ». Mais leur corps le fait bien souvent pour elles. Elle peuvent alors commencer par agripper les draps ou l’oreiller, appuyer leurs propres mains sur leurs jambes comme pour les écarter un peu plus, vous invitant à continuer dans la même direction. Cela peut aussi se traduire par des pressions voire des griffures dans votre dos : c’est le signe que votre partenaire s’offre totalement à vous et apprécie l’instant présent. Quand cette tension retombe, vous pouvez alors changer de position afin de rapidement stimuler son clitoris et ses parois vaginales sous un nouvel angle.

En matière de respiration, là encore, l’attention que vous lui portez doit être complète. Même si ce n’est pas toujours audible, vous vous apercevrez que selon le plaisir ressenti, la cadence respiratoire évolue. Plus les expirations sont courtes et saccadées plus l’excitation monte en elle. Et bizarrement au moment de l’orgasme la respiration devient plus lente, comme pour prolonger son effet. C’est aussi le cas quand vous décidez d’adopter un rythme plus lent pour aller plus en profondeur. Dans le meilleur des cas, vous saurez alterner les rythmes et les positions en vous fiant à la respiration de votre partenaire afin de réussir à la combler et pourquoi pas à éjaculer au moment où elle atteint le pic de son propre orgasme !

Source : seductionbykamal.com

 

 

 

Identification



Faire un don

Enter Amount: