Riches et pauvres éprouvent-ils le même bonheur?

Les personnes aisées ont tendance à éprouver plus de satisfaction et pensent à eux-mêmes, contrairement à ceux qui gagnent moins et qui trouvent leur bonheur en discutant avec les autres, affirment des scientifiques de l’Université de Californie.

Des spécialistes de l'Université de Californie se sont posé la question de savoir si la situation financière d'une personne avait un impact sur son bonheur. Les résultats de la recherche ont été publiés par l'Association américaine de la psychologie (American Psychological Association). Au cours de la recherche, les scientifiques ont interrogé 1.519 volontaires sur certaines choses susceptibles de provoquer chez eux des émotions liées au bonheur, comme l'amour, la joie, la compassion, la fierté, l'enthousiasme et la satisfaction.

Pour ce faire, ils leur ont proposé d'évaluer des affirmations comme, par exemple, «Prendre soin des autres me fait chaud au cœur». Les résultats obtenus ont démontré que les personnes plus aisées financièrement trouvaient la source de leurs émotions positives dans la fierté et l'autosatisfaction. Ils appréciaient tout particulièrement des affirmations du type «Je suis heureux lorsque les gens me respectent». En revanche, les personnes gagnant moins trouvaient plutôt la source du bonheur dans des sentiments comme l'amour et la compassion. «Cette recherche prouve que l'argent ne fait pas le bonheur, mais qu'il est susceptible d'influencer la façon par laquelle il se manifeste», résume Paul Piff, l'un des auteurs de la recherche.

Source : fr.sputniknews.com